[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Image_Widget”][/siteorigin_widget]

Une belle fin de journée sur le village de Jaillans, dans notre belle Drôme.

Il y a une histoire derrière cette photo (derrière toutes mes photos d’ailleurs, mais j’ai trouvé la motivation pour vous raconter celle ci).⁠

Après avoir passé un dimanche photo dans le sud du Vercors, je suis rentré en début de soirée. J’avais repéré un champ de blés avec quelques tournesols sur la route et je m’étais dit que j’y retournerai au coucher du soleil. Mais entre la flemme et une sortie déjà réussie dans la journée, j’avais des raisons de passer une soirée au calme. ⁠

J’aurai pu en rester la. ⁠

À la place je me suis bougé pour aller chercher une ou deux images de plus. C’est la saison de la moisson des blés et ils ne resteraient peut être pas longtemps. Pas de temps à perdre donc. Je repars donc à 20h pour attraper le coucher du soleil de 21h. Après une demi heure de route pour arriver à mon spot, une mauvaise surprise m’attend. Ils ont moissonné… Fini les champ de blés et il est déjà 20h30. Le soleil se couche dans 20 minutes et je n’ai aucun spot à proximité.⁠

J’aurai pu en rester la. ⁠

Malgré la frustration de m’être bougé pour rien, je décide de tirer parti de la soirée pour explorer les environs et rentrer par les petites routes. ⁠Et à peine 5 minutes plus tard, je composais cette image.

Alors oui, j’ai eu de la chance de tomber ⁠sur une scène aussi fabuleuse et aussi vite, mais derrière ce succès il y a des dizaines d’autres sorties ratées avec pourtant la même motivation. Je ne vous les ai pas racontées, simplement.
Ce que je veux partager au travers de cette histoire, c’est que certaines images dont je suis fier ont commencé par des sorties catastrophiques. Des sorties qui le seraient restées sans 5 minutes de motivation supplémentaire. La chance sourit à tout le monde, pour peu que vous soyez prêts à la provoquer.

Combien seraient restés tranquille à ma place?

Combien auraient abandonné devant un champ moissonné?

C’est dans ces moments difficiles que l’on peut faire la différence. Alors si vous êtes déjà passé par ces moments la, qui sont incontournables dans toute activité artistique, je vous souhaite de trouver la force et de ne pas abandonner. Vous n’êtes peut être qu’a 5 minutes d’un nouveau chef d’oeuvre.

Je suis sur que vous aussi, avez plein d’histoires de ce genre à raconter ?